Promenade en calèche
Je suis d'
Promenade en calèche
Promenade en calèche
Promenade en calèche
Promenade en calèche

Promenade en calèche

Par une belle après-midi de mai, nous nous embarquâmes sur une des calèches de M. Jaggi. La balade à travers le village de Concise fut belle, avec une pointe poussée jusqu’au domaine de la Lance, avant de grimper sur les hauteurs à travers les vignes. Au pas cadencé des chevaux, les passagers ont tout loisir d’admirer le paysage tout en conversant tranquillement, un verre de blanc à la main. Et si la calèche était le meilleur moyen de (re)découvrir son coin de pays ?

Il est bien d’ici, Claude Jaggi. Né à Concise… il y a quelques années, il a quitté ses rivages heureux durant une décennie pour raisons professionnelles. Un véritable exil, passé dans le Gros-de-Vaud, trop loin des rivages de son lac préféré. Et lorsque l’ennui du pays fut trop fort, Claude Jaggi s’en est revenu au village de son enfance. La découverte du monde équestre remonte à près de vingt ans: les chevaux sont entrés dans la vie des Jaggi et n’en sont plus ressortis. Actuellement, les équidés membres de la famille sont au nombre de deux, qui, avec leur guide, forment un équipage soudé comme les doigts de la main. Les juments franches-montagnes répondent aux doux noms d’Esthi, la doyenne âgée de 20 ans, et de Piana, tout juste 8 ans. « Elles ont un caractère adorable, tout comme leurs propriétaires », commente finement le chef d’attelage. Il en a parcouru, des kilomètres de bitume ou de chemins herbeux, Claude Jaggi, depuis le temps que dure l’aventure commencée au tournant du millénaire. A deux reprises, il s’est rendu dans la capitale française, en compagnie des artilleurs des Milices vaudoises; et puis il y eut le mémorable voyage de Concise jusqu’en Avignon, qui dura neuf jours, sans oublier la virée jusqu’à Saint-Gall pour l’Olma, la plus grande foire suisse consacrée au monde agricole.

Concise forme une rime décidément riche avec saveur exquise: Claude Jaggi a inventé la fondue montée (et mangée!) sur attelage, le tout en mouvement, naturellement. Menuisier de métier, il a créé la table parfaitement adaptée pour sa mission délicate: permettre aux passagers de manger le fromage fondu sans se prendre le caquelon brûlant sur les pieds. Une opération réussie, à en juger par le nombre toujours plus grand d’amateurs engagés pour ce voyage culinaire. Comble de raffinement, il est même possible de déguster une fondue à la truffe, à l’occasion de la fête annuelle de Bonvillars consacrée au précieux tubercule.

Claude Jaggi possède plusieurs calèches, qui viennent pour la plupart en droite ligne de Pologne. Le clou de la collection est une authentique diligence, qu’il a fabriquée de toutes pièces en compagnie de ses apprentis menuisiers: une petite merveille d’ingéniosité technique et de bienfacture. Les calèches sont sélectionnées en fonction du nombre de passagers embarqués, qui peut aller jusqu’à 12 personnes. Quant aux itinéraires choisis, ils se font généralement suivant la demande du client. La promenade de pur bonheur dure deux à trois heures, et elle commence invariablement par un indispensable coup de clairon.

A l’époque, le son de l’instrument visait à avertir le restaurateur de l’arrivée imminente de l’équipage; mais, depuis, Claude Jaggi veille lui-même sur ses fondues ainsi que sur le confort de ses nombreux passagers.

ça c'est passé
Inauguration TriPôle
CRPS au comptoir du Nord Vaudois
Paracyclisme